Programme des conférences publiques

 

Cliquez pour agrandir l'image
Tous les deuxième samedi du mois à 16h, vous êtes convié à une conférence.


Lieu : Auditorium de Villefranche
            96, rue de la Sous Préfecture

L'entrée en est libre et gratuite
 
Date Conférencier Thème
2018
Samedi 8 décembre
Samedi 10 novembre 
Samedi 13 octobre
Samedi 8 septembre
TREVE ESTIVALE
Samedi 9 juin Claude KALFON Limas et son histoire
Samedi 12 mai à Anse M. CHAVENT 1914-18, lettres de guerre
Samedi 14 avril M. GUYOT La vigne au Moyen-Age
Samedi 10 mars M. GAUTIER 1940-45, La guerre en val de Saône
Samedi 10 février Marc CHAUVEAU Introduction à l'art moderne
Samedi 13 janvier Patrick MARTIN 1740, L’ambassadeur turc s'arrête à Villefranche
2017
Samedi 9 décembre Geneviève LE HIR Le petit prince a dit
Samedi 11 novembre  Georges GALVEZ Joshua, voilier mythique, fabriqué en Beaujolais
Samedi 14 octobre Effy MANZONI La police technique et scientifique dans l'enquête de police
Samedi 9 septembre René BONCOMPAIN Villefranche, vers la ville nouvelle. 1850-1950, un siècle créatif
TREVE ESTIVALE
Samedi 10 juin à St Georges de Reneins J.L. BELLATON TURNER, de Mâcon aux Alpes
Samedi 13 mai à Marcy-sur-Anse M. LAUT Quand le télégraphe de Chappe traversait le Beaujolais
Samedi 8 avril J.P. GIRAUD 1917, les Américains arrivent
Samedi 4 mars Marc GALLAVARDIN Samivel, illustrateur, aquarelliste et écrivain
Samedi 11 février Michel ROUGIER Le Beaujolais, vignoble mythique et d'avenir, grâce à son cépage gamay noir à jus blanc
Samedi 14 janvier Jean-Philippe COLIN Des hommes et des bagnes
2016
Samedi 10 décembre Jean-Amédée LATHOUD L’enfance coupable ou en péril : Don Bosco et quelques autres  pionniers de la prévention  en France au XIXe siècle 
Samedi 12 novembre  Jean-Pierre CHANTIN Le religieux dans la rue
Vendredi 14 et samedi 15 octobre Académie Colloque  Victor Vermorel
Samedi 10 septembre Sylvain QUERTELET Il y a 150 ans, la découverte de Solutré, de la légende à l'histoire
TREVE ESTIVALE
11 juin à la Chapelle de Mongré à 16h Loïc MALLIE A la découverte de la gamme
28 mai à Thizy-les-Bourgs Claude KALFON Maladie et pouvoir
9 avril Louis BONNAMOUR La vie de la Saône au début du XIXème siècle
12 mars Hubert GUIMET Du bleu Guimet au musée des confluences
13 février Marc CHAUVEAU Romchamp, Eveux, Firminy, l'œuvre religieuse de Le Corbusier
9 janvier Daniel ROSETTA Les Justes en général et les Justes en Beaujolais
2015
10 janvier Bruno FOUILLET La  grande Guerre et Villefranche en photographies
14 février Bruno  GALLAND Philippe-Auguste
14 mars Gilbert COUDENE Les murs  peints : la deuxième peau
11 avril Marc GALLAVARDIN Peste et ébola
9 mai à Trévoux. Salle des fêtes Jean DUBUIS Le duc du Maine
13 juin à Beaujeu, Théatre de Beaujeu Claude MICHEL Le parler beaujolais
TREVE ESTIVALE
12 sept. J. J. PIGNARD 1970-2015, Jean-Jacques PIGNARD, fête un anniversaire
18 sept. M. PIGEARD Le Code Civil de Napoléon 1er
7 octobre à 17h30 Carine CLEMENT et Daniel BALANDRAS Musique !
10 octobre Marius COUSIN De l’importance de la composition dans la peinture, du 15ème siècle à nos jours 
Mardi 10 nov. à 18h Noël HERPE La Nouvelle Vague : un nouveau cinéma ? 
14 novembre Jean RIEU Les cadrans solaires de l’Abbé Guyoux, curé de Montmerle (1793-1869)
12 déc. Mohamed-Chérif FERJANI Islam et laïcité
2014
11 janvier Jean BERTHIER Raoul Follerau
8 février Jean-Philippe REY Quand le sort de Lyon se jouait en Beaujolais
8 mars Edward STEEVES Thomas Jefferson , ambassadeur américain en France : ses périples dans le vignoble français
12 avril Thierry WAGNER Lucien Bégule, peintre verrier, ses vitraux profanes à l'orée de l'Art Nouveau
10 mai Pierre FAURE Flavius Josèphe-Sylvestre II et la Grande Guerre
14 juin Henri BURNICHON Une histoire de cousins, La Fayette "héros des deux-Mondes", Bouillé "l'oublié de la gloire"
TREVE ESTIVALE
5  sept. Amiral GIRAUD Le général Giraud, libérateur oublié
13 sept. Jean-Claude BEAL Bourgs, demeures et maisons dans le Beaujolais gallo-romain
11 octobre Jean-Renaud BOISSERIE Les changements environnementaux clés de l’évolution humaine 
8 nov. Claude KALFON La légion d’honneur en Beaujolais
13 déc. Jean-Louis BELLATON Les pressurées en Beaujolais
2013
12 jan. J.P.  GUTTON Identification des Français
9 fév. Jean LARGE Les contrats de mariage dans les stratégies patrimoniales en Beaujolais entre 1760 et 1914
9 mars M.E. THOMAS L'icône : de Byzance à la Russie, la place de l'image
13 avril M.C. BURNAND Giotto et la légende de Saint-François
11 mai J.M. DULIN La chapelle des Moines de Berzé-la-Ville et la première croisade
8 juin Jean GAILLON L’histoire de l'A 380
TREVE ESTIVALE
7 sept. D. CHANTRENNE Les décors des cérémonies annuelles de la Saint Louis : séances publiques
12 oct. Colloque Claude Bernard en son pays Beaujolais
9 nov. J.L. BELLATON Les vendanges en Beaujolais il y a 50 ans
14 déc. A. AUGENDRE La charte de Belleville, la plus ancienne en Beaujolais      présentée à l'ancien Hôtel-Dieu de Belleville

2017

Samedi 9 décembre :  Maurice Saulnier : " À la recherche de Saint-Exupéry"

La recherche de l' avion aux commandes duquel Antoine de Saint-Exupéry a disparu a été conduite par deux hommes, le général Gavoille et un membre trop tôt disparu de notre Académie, Daniel Decot. La conférence évoquera  les étapes de cette recherche qui se sont déroulées depuis la fin de la guerre, durant près de 60 ans après sa disparition, jusqu'à ce qu'un pêcheur ramène dans ses filets une gourmette...

Samedi 11 novembre : Georges Galvez: " Joshua, voilier mythique, fabriqué en Beaujolais"

C'est à Chauffailles, que Bernard Moitessier construisit son bateau, devenu la légende des mers. Grâce à l'entreprise de chaudronnerie de  M. Fricaud, il réalisa ce bateau métallique, qui fit de Bernard Moitessier le navigateur admiré de tous les marins des courses autour du monde. La construction de «Joshua», son voilier, fut ici un évènement que nous allons découvrir.
Lors de sa sortie annuelle de juillet 2004, l'Académie a visité l'entreprise META à Tarare. Nous y avons été chaleureusement accueillis par M. Joseph Fricaud qui avait succédé à son père et transféré l'entreprise à Tarare en 1963.

2017 10 14 : Effy Manzoni : "La police technique et scientifique dans l'enquête de police"

La police technique et scientifique (PTS) est devenue l'élément central des missions des services d'enquêtes de la police et de la gendarmerie nationales. Qu'il s'agisse de résoudre des affaires criminelles complexes ou de lutter contre la délinquance de proximité, elle est le pivot incontournable de l'exercice de ces missions. En France, 4000 emplois lui sont consacrés (personnels administratifs, scientifiques, policiers et gendarmes).
La PTS a connu depuis une vingtaine d'années des évolutions qui ont modifié structurellement ses missions : analyses de profils génétiques et rapprochements d'empreintes et de traces papillaires, explosion des moyens technologiques et numériques appliqués à l'identification, ...
La révélation de la vérité et l'administration de la preuve symbolisent réellement le rôle central de la PTS en France et dans le monde entier.

2017 09 08 : René Boncompain : "Villefranche,  vers la ville nouvelle. 1850-1950, un siècle créatif "

Villefranche est une « ville nouvelle » fondée au XIIe siècle par les sires de Beaujeu qui souhaitaient une place forte à l'entrée sud-est de leurs possessions.  Après la révolution de 1789, Villefranche sort de ses remparts. Profitant des deux révolutions industrielles (vapeur et électricité), dans la première partie du XIXe siècle, Villefranche voit sa physio­nomie changer complètement. C'est cette époque riche et créative que l'on se propose de retracer  à l'aide de multiples illustrations.

2017 06 13 Jean-Louis Bellaton : TURNER, de Mâcon aux Alpes

Juillet 1802, comme beaucoup d'Anglais après la paix d'Amiens, un jeune homme âgé de 27 ans, membre de la Royal Académie de Londres et déjà considéré comme le meilleurs peintre paysagiste dans son pays, débarque à Calais afin de découvrir la France. Il se nomme Joseph Mallord William Turner. Cet infatigable voyageur s'avérera un des plus grands artistes de ces derniers siècles.
En route, il ne cesse de dessiner sur le vif comme un reporter prendrait aujourd'hui des photos. Ses dessins de Tournus, Mâcon, Belleville, Saint-Georges de Reneins, Villefranche, Trévoux, conservés à la Tate Gallerie ne sont connus que par un petit nombre d'initiés. Les vues du Dauphiné et des Alpes le sont davantage, ainsi que les aquarelles qui serviront d'études à des tableaux exposés dès le printemps 1803 à Londres.

2017 05 13 Jean-Claude Laut : Quand le télégraphe de Chappe traversait le Beaujolais

L'irruption, au début du XIXème siècle de cette technique doublement révolutionnaire a fait entrer la France, la première au monde, dans l'ère des Télécommunications. Elle a donné à la toute jeune première République Française un avantage stratégique important sur les armées étrangères coalisées à ses frontières.
Très vite ensuite, le réseau fut considérablement développé sur tout le territoire national, dotant ainsi la France d'un outil de communications digne d'un état moderne. Cette technique inspira d'ailleurs largement les états voisins pour la création et la mise en place de leurs propres réseaux.
Le système de Télécommunications actuel en est le descendant direct.

2017 04 08 Jean-Pierre Giraud : 1917, les américains arrivent

Il y a tout juste 100 ans, les Américains arrivaient, au grand soulagement des Alliés qui faisaient face à une grave crise d'effectifs à la suite des saignées opérées par les batailles de Verdun et de la Somme. Une aide en hommes (deux millions), en matériel moderne, et aussi une contribution industrielle et financière, déterminante dans la victoire de 1918.

2017 03 04  Marc Gallavardin : Samivel, illustrateur, aquarelliste et écrivain

Paul Gayet-Tancrède (1907-1992) choisit son pseudonyme à la suite de ses lectures d'enfance.
Aquarelliste, dessinateur, alpiniste actif, écrivain, parfois polémiste, cinéaste et conférencier reconnu (Connaissances du Monde) il va publier 63 oeuvres variées chez 16 éditeurs…
Sans oublier l'amoureux de la montagne qu'il protège et défend (création du parc de la Vanoise) avec des amis de tous horizons : M. Baquet, Th. Monod, St Exupéry, Bombard, Malaurie, Giovanni.
Ce philosophe des cimes, misanthrope et parfois misogyne, sera un invité de référence au Festival du livre d'aventure à St Malo, et quelque fois sous l'oeil émerveillé de la télé…
Un auteur aventurier original, sensible et polymorphe au pays des livres…. à consommer sans modération...

2017 02 11  Michel Rougier : Le Beaujolais, vignoble mythique et d'avenir, grâce à son cépage gamay noir à jus blanc

Cette présentation traitera de l'histoire de la constitution du Vignoble des origines à nos jours !
Constitution liée, entre autres, aux adaptations fiscales de ses voisins les plus proches, adaptation elle-même liée aux modifications du marché et des habitudes de consommation au cours des siècles.
Seront évoqués également les changements postrévolutionnaires de la « société beaujolaise ».
Enfin une tentative d'explication de l'évolution de sa notoriété montrera le rôle éminent de son cépage unique qu'est le Gamay noir à jus blanc.

2017 01 14 Jean-Philippe Colin : Des hommes et des bagnes

Léon Collin (1880-1970) a parcouru toutes les mers du globe et tout l'empire français. Armé d'un appareil photo et d'un carnet de notes, ce médecin militaire consigne ce qu'il voit, recueille témoignages, lettres et poèmes parfois, cherche à comprendre ce que son objectif saisit. Il traverse ainsi le bagne de Guyane entre 1906 et 1910, puis le bagne de Nouvelle Calédonie entre 1910 et 1913. Ce sont ces documents retrouvés par hasard il y a trois ans que nous découvrirons ce samedi et qui nous plongent au cœur de l'enfer des hommes punis.

2016

2016 12 10 Jean-Amédée Lathoud :  L'enfance coupable ou en péril »: Don Bosco et quelques autres  pionniers de la prévention  en France au XIXe siècle 

La justice des mineurs moderne repose sur l'ordonnance du 2 février 1945. Beaucoup ignorent les initiatives novatrices engagées au XIXe siècle dans notre pays par des philanthropes, des congrégations, des magistrats..... soutenus par des mécènes généreux.
Beaucoup de ces réalisations très innovantes, eurent cependant leurs limites au regard de la nouveauté des phénomènes auxquelles elles eurent à faire face (violences, troubles psychologiques des enfants, penser une formation scolaire et professionnelle appropriée).
C'est dans ce contexte que les intuitions de Don Bosco (1815-1888), formalisées dans ses écrits sur « le principe préventif » et mises en oeuvre à Turin, puis à Nice en1870 sont passionnantes. La modernité de ses propositions pédagogiques sont à l'origine de nombreuses réalisations exemplaires et continuent à être d'actualité.

2016 11 12 Jean-Pierre Chantin : Le religieux dans la rue

Il est question ces temps-ci de l'impossibilité d'exposer des signes religieux, du moins certains d'entre eux, dans l'espace public. Il est bon de montrer que notre environnement commun, ici symbolisé par la rue, est marqué par toute sorte de religieux, qu'il s'agisse des bâtiments bien sûr, mais aussi de signes, habitudes, gestes et habits. Ce sera ainsi l'occasion de voir ce qui ne se voit pas, et quoi de mieux qu'un photographe pour l'immortaliser. La conférence s'appuiera sur le travail que Dominik Fusina a réalisé dans les rues de Villefranche-sur-Saône. Elle fait partie des Assises des Religions et de la Laïcité, organisées en octobre et novembre dans la région par l'Institut Supérieur d'Etude des Religions et de la Laïcité, et bénéficie du soutien de l'Académie de Villefranche et du Beaujolais.

2016 10 14 et 15 Colloque Vermorel

Cliquez pour agrandir l'image
Dans le cadre de "L'Automne Vermorel"
Colloque Victor Vermorel et expositions de voitures anciennes Vermorel

2016 09 10 Sylvain Quertelet :  Il y a 150 ans, la découverte de Solutré, de la légende à l'histoire

La commémoration des 150 ans de la découverte de Solutré (1866-2016) est l'occasion de porter un éclairage sur l'un des sites majeurs de la Préhistoire européenne. Inventé peu de temps après sa découverte, le mythe de la chasse à l'abîme a popularisé l'image de chevaux précipités dans le vide du haut de la roche par les chasseurs préhistoriques. Malgré des données archéologiques qui contredisent totalement cette hypothèse, la diffusion et la persistance de ce mythe nous questionnent sur notre rapport à la Préhistoire

Le samedi 11 juin à Mongré

Gammes, que de mauvais souvenirs pour certains, indisciplinés élèves en solfège, rebelles pratiquants d'un instrument de musique. Et pourtant c'est ce à quoi nous vous convions : Entendre Loïc Mallié nous faire découvrir une sorte d'histoire de la musique en improvisant à l'orgue autour de ces thèmes. Loïc Mallié, lauréat de plusieurs concours d'improvisation, professeur émérite d'écriture et d'improvisation aux Conservatoires de Lyon et de Paris, est titulaire de la tribune de la Trinité, à Paris, où il retrouve l'orgue d'Olivier Messiaen qui fut l'un de ses professeur au Conservatoire Supérieur de Paris.
Loïc Mallié illustrera ses propos sur l'orgue Cavaillé-Coll du collège de Mongré.

2016 Le samedi 28 mai à Thizy-les bourgs

Claude Kalfon a exercé de 1991 à 2001 les fonctions de Médecin Chef de la Présidence de la République sous deux présidents, messieurs François Mitterrand et Jacques Chirac.
S'agissant du pouvoir suprême, il nous présentera les problèmes liés au respect de la déontologie médicale et de la transparence démocratique.

2016  Le samedi 9 avril :  «La vie de la Saône au début duXIXe siècle» par Louis Bonnamour

La découverte récente d'un tableau dû à un peintre lyonnais du début du XIXe siècle montrant la Saône aux environs de Belleville, nous incite à nous pencher sur cette belle rivière telle qu'elle apparaissait avant les premiers travaux de canalisation.
Rivière naturelle que l'on franchissait à gué aux périodes d'étiage, elle pouvait aussi se montrer redoutable lors de ses crues.
Le peintre a esquissé ici quelques-uns des aspects nourriciers de la rivière : mariniers et transport de marchandises par coche d'eau, pêcheurs, exploitation des prairies ainsi que des ressources du sous-sol avec la représentation de la tuilerie de Port-Chassis.

2016  Le SAMEDI 12 mars :  « Du bleu Guimet au musée des confluences» par Hubert Guimet  

Cliquez pour agrandir l'imageConnaissez-vous l'histoire du bleu Guimet ? L'ancien musée Guimet à Lyon et le musée Guimet de Paris ? Savez-vous quel est le lien entre Péchiney et Guimet ?
Hubert Guimet, maire de Fleurieu-sur-Saône, descendant de l'industriel Emile Guimet, évoquera l'œuvre de son ancêtre  industriel novateur et collectionneur passionné d'arts asiatiques.

2016  Le SAMEDI 13 février: «Romchamp, Eveux, Firminy, l'œuvre religieuse de Le Corbusier» par Marc Chauveau.

Cliquez pour agrandir l'imageLe Corbusier a marqué de son empreinte l'architecture du XXème siècle. Cet homme agnostique appelé à bâtir des édifices religieux a su donner une dimension spirituelle qui fascine toujours aujourd'hui.
Marc Chauveau  nous apportera son éclairage sur ces constructions innovantes où la lumière et les équilibres de la matière, dans leur sobriété,  forcent le respect et l'admiration.

2016  Le SAMEDI 9 janvier : «Les Justes en général  et les Justes en Beaujolais» par Daniel Rosetta

Cliquez pour agrandir l'imagePendant des siècles, l'Europe a été rongée par l'antisémitisme. Au cours de la seconde guerre mondiale, mettant au point en janvier 1942 la «solution finale», l'Allemagne nazie décide  d'exterminer les Juifs dans les pays qu'elle occupe.
Les Justes sont les hommes et les femmes qui, prenant consciemment beaucoup de risques pour eux et leurs familles, voulurent sauver des Juifs.
Le Rhône est l'un des département français regroupant le plus de Justes. Le Beaujolais à lui seul en compte une quinzaine.

2015

Le SAMEDI 12 décembre à 16 heures : Conférence de M. Ferjani : Islam et laïcité.

Cliquez pour agrandir l'imageMohammed-Cherif Ferjani est chercheur, professeur à l'université de Lyon 2 et à l'Institut d'Etudes Politiques. Il travaille sur les liens entre islam et politique. Il est l'auteur  de nombreux ouvrages dont, en 2005, Le politique et le religieux dans le champ islamique.

Le SAMEDI 14 novembre à 16 heures : Conférence de M.Rieu : Les cadrans solaires de l'Abbé Guyoux, curé de Montmerle (1793-1869).

Cliquez pour agrandir l'imageConnu pour son rôle lors des inondations de 1840,  le curé de Montmerle fut aussi un grand scientifique, inventeur d'un cadran solaire qui donne l'heure à une minute près ! Monsieur Rieu nous aidera à comprendre le fonctionnement de ces cadrans, encore présents dans le Beaujolais, même dans l'ancienne demeure de Claude Bernard à Saint-Julien. 

Le VENDREDI  10 novembre à 18 heures, conférence de Noël HERPE : La Nouvelle Vague : un nouveau cinéma ?

Cliquez pour agrandir l'imageL'Académie de Villefranche et du Beaujolais, en partenariat avec l'Autre Cinéma  présente à l'occasion du 20ème anniversaire des Rencontres du Cinéma francophone en Beaujolais, une conférence de Noël HERPE :
La Nouvelle Vague : un nouveau cinéma ?
Ecrivain, historien du cinéma, maître de conférences à l'université de Paris VIII, Noël Herpe abordera la naissance de la Nouvelle Vague dans la France des années 50-60 et illustrera son propos d'oeuvres souvent peu connues d'Eric Rohmer dont il est le spécialiste.

2015, 10 octobre, conférence de Marius COUSIN :  "De l'importance de la composition dans la peinture, du 15ème siècle à nos jours"

Cliquez pour agrandir l'imageLa composition d'un tableau, sa structure profonde, sont essentielles dans la compréhension de l'œuvre du peintre. Elles ne sont pas le fruit du hasard et chez les maîtres de la peinture elle font appel à des disciplines harmoniques développées au cours des âges.

2015, 12 septembre, "1970-2015 " Jean-Jacques PIGNARD fête un anniversaire


Entré dans notre Académie comme membre titulaire, benjamin à 23 ans, il marque en quelque sorte, une carrière de 45 ans de vie politique et culturelle ; qui s'achève par l'ouverture du musée de Confluence, son dernier projet.
Très simplement le temps de la retraite venu, l'orateur se propose de partager avec vous quelques réflexions sur la politique, la littérature au travers des rencontres qu'il a faite et des événements qui ont jalonné sa vie publique. Bref, un exercice de style, comme on le faisait dans les temps anciens où sont nées nos Académies.

2015 13 juin, conférence de Claude MICHEL : Le parler beaujolais

Cliquez pour agrandir l'imageLe Beaujolais linguistique est une terre de transition, au contact de la langue d'oïl et du francoprovençal, troisième langue du domaine gallo-roman. Si son appartenance au francoprovençal n'est pas contestée, de nombreux traits phonétiques, morphologiques et lexicaux montrent qu'il a été soumis de longue date à l'influence du nord.
Le " francoprovençal francisé " parlé dans la majeure partie du Beaujolais est une variante originale qui permet de voir comment on passe d'une langue à une autre sans entraver l'intercompréhension. Au moyen de cartes qui éclairent particulièrement la situation, on pourra se promener à travers ce paysage linguistique bigarré, tel que nous pouvions encore l'observer naguère.

2015 9 mai, conférence de Jean DUBUIS :  Le duc du  Maine

La DOMBES  fut cédée par la Grande Mademoiselle  à son cousin Louis Auguste  de Bourbon,  fils de Louis XIV et de Madame de MONTESPAN, alors qu'il  était âgé de onze ans. Louis Auguste était porteur d'un  handicap pour être né avec un pied déformé.  Manifestement  1'enfant préféré de son père, il sera attaqué par la haute noblesse et les princes du sang, qui n'admettaient  pas les privilèges  que lui  consentait  le roi ; le  plus féroce d'entre eux fut le duc de.Saint-Simon. En Dombes,  qui jouissait  du privilège  de ne pas payer  d'impôts, il se trouva  à la tête  d'une  économie  florissante.  Il réorganisa  l'administration judiciaire  et  installa  1e  Parlement à TREVOUX alors qu'il siégeait auparavant à Lyon, en " territoire emprunté ". Il se maria avec une petite-fille du Grand CONDE et sa vie familiale ne fut  pas  très  heureuse,  son  épouse  aimant  par  trop  les fêtes,  alors  qu'il préférait la lecture et même la traduction des vers latins. Il fut un souverain de pleins pouvoirs en Dombes mais n'y  vint jamais. Il mourut à 66 ans en 1736, rongé par un cancer alors qu'il vivait reclus. Son épouse mourut en 1753. Le portrait du Duc du Maine attribué à RIGAUD figure en bonne place dans la salle du Tribunal d'instance de TREVOUX, ancienne salle du Parlement, richement décorée.

2015  11 avril, conférence de Marc GALLAVARDIN :  Peste et ébola

Actuellement les pays d'Afrique de l'ouest  sont le théâtre du développement d'une maladie, le virus Ebola, qui mobilise et inquiète l'Organisation Mondiale de la Santé.
Sous certains aspects cette pandémie rappelle la peste Européenne  du Moyen Age qui a laissé des traces à Villefranche sur Saône... 
Une analyse de ces deux affections, ancienne et actuelle, en précise les similitudes et les différences. Il est intéressant de s'attacher également à la gestion de ces crises sanitaires par la communauté médicale, la société qui en est victime, aux changements induits, temporaires ou durables. Monde ancien et moderne, quelles réponses devant la maladie, quels moyens scientifiques et humains, pour répondre au défi des microbes mettant en péril une communauté humaine.

2015  14 mars, conférence de Gilbert COUDENE :  Les murs peints : "la deuxième peau"

« Les murs, c'est la peau des habitants . . . Quand ils sont bien dans leurs peaux, ils ne se mutilent pas .. . Quand ils sont bien dans leurs murs, ils les montrent avec fierté, et ils les protègent comme des biens facteurs  de  liens sociaux  ... ». Tel  est le  credo de Gilbert Coudène, co-fondateur de CitéCréation.
Après  la  réalisation  depuis  1978  de  plus  de  650  peintures murales monumentales sur tous  les continents sous la conduite de cette entreprise coopérative, l'ouverture d'ECohlCité, premier établissement international d'enseignement supérieur en Art Mural, marque une nouvelle étape pour la transmission des savoir-faire et la recherche innovatrice dans ce domaine.

2015  14 février, conférence de Bruno GALLAND :  Philippe Auguste

Cliquez pour agrandir l'imageL'année 2015 correspond au 850ème anniversaire de la naissance de Philippe Auguste, cependant que l'année 2014 avait permis de commémorer le 800ème anniversaire de la bataille de Bouvines. C'est une double invitation à se pencher sur la figure de ce souverain, dont le souvenir reste attaché à l'affirmation du pouvoir royal en France. Pourtant, la première moitié de son règne est marquée par des échecs, notamment la Croisade, qu'il a rapidement abandonnée, ou la séparation avec la reine Ingeburge, que font davantage en ressortir les victoires et la belle réputation de Richard Cœur de Lion. Comment un jeune prince parvenu au trône à quinze ans, d'un caractère impulsif et aux colères incontrôlables, est-il parvenu ensuite à devenir le grand roi dont on conserve la mémoire ?

2015  10 janvier, conférence de Bruno FOUILLET :  La grande guerre et Villefranche en photos

Cliquez pour agrandir l'imageLe centenaire de la déclaration de la première guerre mondiale est commémoré depuis le début de l'année 2014 partout en France. Si la connaissance des combats du front a occupé les historiens depuis des décennies, ceux-ci se tournent aujourd'hui davantage vers ceux qui sont restés à l'arrière.  La conférence s'appuiera sur une collection de documents photographiques conservés à la Maison du Patrimoine afin de découvrir la vie caladoise entre 1914 et 1918 : mobilisation, hôpitaux militaires, usines de guerre, rationnement,...

2014

2014  13 décembre, conférence de J.L. BELLATON : Un monde perdu, il y a 50 ans les pressurées en Beaujolais

Cliquez pour agrandir l'imagePressurées au début des années 50 chez de petits viticulteurs. Techniques ancestrales, empruntes de la coutume et d'un savoir-faire expérimental non livresque, transmis de générations en générations. Matériaux essentiels : le bois, le sucre et... la force  des bras.
Sociologiquement : aide et entraide des petites gens. Poésie du chant des clavettes et des brumes aux parfums de marc aux hameaux beaujolais. Enfin le merveilleux de l'alambic municipal...
Et puis enfin, l'ouverture  de la chasse. Et toujours, des repas de cocagne…

2014  15 novembre, conférence de C. KALFON : La légion d'honneur en Beaujolais, du mérite à l'entraide

Cliquez pour agrandir l'image
Créé en 1802 par Bonaparte, premier consul, cet ordre laïc a traversé tous les régimes. Plus de 1200 personnes du Beaujolais l'ont eu depuis l'origine, de Claude Bernard aux plus humbles, sans distinction de classe sociale.
Cette exemplarité se perpétue par une entraide entre légionnaires pour des actions caritatives, éducatives et civiques pour le profit de la nation toute entière.

2014  11 octobre, conférence de J.R. BOISSERIE : Les changements environnementaux, clés de l'évolution humaine

Cliquez pour agrandir l'image
Des changements environnementaux ont probablement  contribué  à sélectionner  les populations humaines  entre 7 et 1 million  d'années «avant le présent».
C'est  à partir de travaux effectués au Tchad, en Ethiopie,  dans  l'Afar et la vallée  de l'Omo que  J.R.  BOISSERIE nous présentera les résultats de ses recherches, avec des questions multiples : y a-t-il  une  cause environnementale à la divergence de nos ancêtres humains et des Chimpanzés?
Est-ce un changement climatique  qui a provoqué  le développement de notre cerveau, il y a deux millions d'années ?

2014  13 septembre, conférence de J.C. BEAL : Bourgs, demeures et maisons dans le Beaujolais gallo-romain

Cliquez pour agrandir l'image
A l'époque romaine, le territoire compris entre l'Azergues et l'Ardières est traversé par quelques voies terrestres.
Ces axes desservent des bourgs constitués en un réseau d'habitats dispersés : avec de grandes demeures, comme la Grange du Bief à Anse qui est emblématique, avec des maisons plus modestes encore mal connues.
Rares sont celles qui naissent avant le début de notre ère. En revanche, elles semblent perdurer parfois jusqu'au Haut-Moyen-Âge.

2014  5 septembre, conférence de l'Amiral GIRAUD, présentation

Cliquez pour agrandir l'imageL'Amiral Giraud, fils du libérateur de Villefranche, évoquera une carrière exceptionnelle, celle du Général Henri Giraud qui réussit trois évasions  retentissantes et qui  eut une influence considérable en cette seconde guerre mondiale.
L'Amiral Giraud fera découvrir son rôle dans la libération de la Corse, de la Tunisie et dans la campagne d'Italie ainsi que dans la constitution d'une Armée française moderne.
La confrontation Giraud-de Gaulle n'échappera pas à son exposé. Il apportera à cette occasion, des éclaircissements sur le silence qui entoure l'œuvre du Général  depuis sa mort.

2014  14 juin, conférence de Henri BURNICHON, présentation

Cliquez pour agrandir l'imageFrançois Claude Amour du Chariol, marquis de Bouillé, né en 1739 au château de Cluzel, Saint-Eble en Auvergne et décédé en 1800 à Londres, est un général français du xviiie siècle. Il est connu pour son attachement à Louis XVI Il est gouverneur général des colonies françaises des îles du Vent de juillet 1777 à avril 1783.
Gilbert du Motier, marquis de La Fayette (état civil complet : Marie-Joseph Paul Yves Roch Gilbert du Motier), dit « La Fayette », né le 6 septembre 1757 à Saint-Georges-d'Aurac (province d'Auvergne, actuellement Chavaniac-Lafayette en Haute-Loire) et mort le 20 mai 1834 à Paris (ancien 1er arrondissement), est un aristocrate d'orientation libérale, officier et homme politique français, qui a joué un rôle décisif dans la guerre d'indépendance des États-Unis et l'émergence d'un pouvoir royal moderne, avant de devenir une personnalité de la Révolution française jusqu'à son émigration en 1792 puis un acteur politique majeur des débuts de la monarchie de Juillet.

2014  10 mai, conférence de Pierre FAURE, présentation

Cliquez pour agrandir l'image" La France, qui vient du fonds des âges " : cette affirmation prononcée par le plus illustre des Français ; tient autant de la magie incantatoire que de la plus folle des déclarations d'amour .
Mais si on considère les 5 configurations résumant ci-dessus les différents " dessins " représentant notre pays depuis le dernier millénaire, qui lui a donné son nom ; comment ne pas être frappé par la ressemblance parfaite avec la Gaule ; telle que la décrivait avec admiration Flavius-Joseph en 90 de notre ère. " Il semble que la nature ait pris plaisir à la fortifier de tous côtés. Elle est " remparée " à l'Orient par les Alpes ; au Septentrion par le Rhin, au midi par les Pyrénées et à l'Occident par l'Océan. "

2014  12 avril, conférence de Thierry WAGNER, présentation

Cliquez pour agrandir l'imageLucien Bégule, peintre verrier, ses vitraux profanes à l'orée de l'Art Nouveau
Lucien Bégule (né le 10 mai 1848 à Saint-Genis-Laval, mort le 2 février 1935 à Lyon), est un peintre-verrier et archéologue français1. Formé par Jean-Baptiste Chatigny, Pierre Bossan et Pierre Miciol, cet entrepreneur a développé son activité de peinture sur verre à la fin du xixe siècle. Il crée notamment les « Ateliers de Choulans » spécialisés dans la réalisation de vitraux profanes et religieux. Il devient l'un des artistes majeurs de la région lyonnaise. Parmi les œuvres les plus marquantes, on peut citer les vitraux Saint Georges combattant le dragon et Louise Labbé respectivement primés lors des expositions universelles de Paris de 1889 et 1900.
À la suite de la loi de Séparation de 1905 la production des ateliers périclite. C'est alors que Bégule se recentre sur son activité d'archéologue, publiant de nombreux ouvrages sur l'architecture religieuse ainsi que de nombreuses photos archéologiques. Il devient ensuite inspecteur général de la Société française d'archéologie en 1929.

2014  12 avril,  conférence de Edward STEEVES, présentation

Cliquez pour agrandir l'imageThomas Jefferson , ambassadeur américain en France : ses périples dans le vignoble français
Planteur sudiste gentleman farmer né le 13 avril 1743 dans l'importante colonie de la Virginie, Thomas Jefferson est mort le 4 juillet 1826. Jefferson fut nommé ambassadeur par la jeune république américaine auprès de la Cour du roi Louis XVI en 1785, poste qu'il occupa jusqu'en août 1789. Grande figure de l'histoire américaine à la rencontre du vignoble français, l'illustre 3e Président des États-Unis entretenait une vraie passion pour la vigne et le vin. Jefferson avait une grande admiration pour les philosophes des Lumières qui l'ont profondément marqué et inspiré dans ses écrits.
Jefferson, très attaché à la France, dit ceci : " Chaque homme a deux patries, la sienne propre et la France ".
Le 4 juillet 1776 fut signée la Déclaration d'Indépendance, rédigée en grande partie par Jefferson. Cette date emblématique allait devenir celle de la Fête Nationale.......

8 février 2014, conférence de Jean-Philippe REY, présentation

Cliquez pour agrandir l'imageQuand le sort de Lyon se jouait en Beaujolais
Janvier 1814. A Leipzig, trois mois auparavant, les coalisés ont réussi à mettre la Grande Armée en échec. Poussant leur avantage, ils investissent le pays de toutes parts. C'est le début de la Bataille de France. En Champagne Napoléon réalise des prodiges pour diviser et tenter de battre l'ennemi innombrable...
Le second théâtre des opérations se situe entre le Rhône et les Alpes. Dans ce cadre propice aux actions d'éclat et aux coups de théâtre, le maréchal Augereau, basé à Lyon, fait face au général Bubna entré dans Genève le 30 décembre 1813......

11 janvier 2014, conférence  de Jean BERTHIER, présentation

Cliquez pour agrandir l'image
Raoul FOLLEREAU - 1903-1977
Qui est donc cet orateur, conférencier enflammant  les cœurs, suscitant les bonnes volontés ?
Un amoureux  de la France, grand patriote, un résistant ; mais aussi un aventurier, un poète, un humaniste épris de la culture latine, apôtre des  lépreux,  un "saint de Dieu"... Il  fit trente fois le tour du monde !
Dans cette communication publique, Jean BERTHIER, Membre Honoraire de l'Académie, évoquera cette grande figure française.

2013

14 décembre 2013, conférence de André AUGENDRE, présentation

Cliquez pour agrandir l'imageLa charte de Belleville de 1233, la plus ancienne en Beaujolais
A l'occasion du 780ème anniversaire de la Charte de Belleville, André AUGENDRE, bibliothécaire de l'Académie, vous propose de découvrir ou de redécouvrir les circonstances historiques de la fondation de Belleville par Humbert III seigneur de Beaujeu dans le contexte du développement de la France du 12ème siècle.
La création de Belleville au carrefour de voies anciennes de communications Nord-Sud et Est-Ouest permet à Humbert III, comme quelques décennies plus tôt à Villefranche, d'attirer et de fixer une population de marchands et d'hommes libres tout en définissant la limite Nord de ses terres.
L'examen de quelques articles de cette charte met en valeur les traits représentatifs de la société féodale du dernier tiers du Moyen Age en France. La découverte des " chevaliers jureurs " confirme l'importance de la chevalerie beaujolaise.

9 novembre 2013, conférence de Jean-Louis BELLATON, présentation

Cliquez pour agrandir l'image Les Vendanges en Beaujolais il y a 50 ans
Les vendanges ont marqué nombre d'entre nous en Beaujolais.
Les années 50 sont le crépuscule d'une civilisation rurale où la vigne se travaillait manuellement, où les vendanges gardaient depuis des siècles ces moments intenses, durs mais aussi très partagés avec les autres, avec le cheval, avec la vache salvatrice des mauvaises années.
Le Docteur Jean-Louis BELLATON nous invite à avoir , un regard historique sur ces vendanges, un regard de coeur pour cette fin d'une vie rurale aujourd'hui dépassée et enfin  un respect pour cette vie besogneuse et ardue.
Les vendanges en Beaujolais constituent un témoignage ethnologique unique.

7 septembre 2013, conférence de Damien CHANTRENNE, présentation

Cliquez pour agrandir l'image Les décors des cérémonies de l'Académie de Villefranche en Beaujolais  (1680-1695)
Il y a plus de 300 ans en Calade sous Louis XIV...
Les décors éphémères, conçus sous Louis XIV à l'occasion des fêtes et des cérémonies sont souvent méconnus. L'utilisation par les sociétés savantes de l' " éloquence d'apparat " impliqua pourtant, en plus d'un discours prononcé en public, l'existence d'un " decorum " mettant en jeu une image positive du Roi.
Afin de comprendre comment cette image s'imposa dans les provinces françaises les plus éloignées de la Cour, il est nécessaire d'étudier de quelle façon celle-ci fut mise en scène dans les Académies, en particulier celle de l'ancienne province du Beaujolais.


RB Copyright © 2013-2020. Tous droits réservés.